Mosaïques

GESTION

 

GESTION

Gestion

par Alexis Mauban


Le Conseil de Fabrique de la communauté de paroisses de Saint-Benoît Saint-Jean-Bosco est composé d’hommes et de femmes qui portent le souci de nos deux lieux de culte.


Le Conseil gère l’entretien des bâtiments assure la maintenance du chauffage.  Il s’occupe encore de l’eau, de l’électricité, mais aussi de la sécurité et l’alarme incendie... Il intervient en cas de pannes ou de fuite, pour les gros comme les petits travaux d’entretien.


Nous pouvons ainsi prier, célébrer ou participer à des réunions en toute quiétude.

Le conseil de fabrique :


    Il est un établissement public doté de la personnalité juridique de droit public, chargé de veiller à l’entretien des édifices cultuels et d’administrer les biens et revenus affectés à l’exercice du culte, en réglant les dépenses et en assurant les moyens d’y pourvoir.

Renouvellement du Conseil de fabrique

Un nouveau Conseil de Fabrique de la communauté de paroisses Saint Benoît / Saint Jean Bosco a été élu lors de la réunion du 9 avril 2015. La nouvelle équipe est constituée de Jean-Marie Esch (Président), Alexis Mauban (Trésorier), Adélaïde Romero (Secrétaire), Alfred Fintz (Vice-Trésorier / Saint Jean Bosco), Mariana Caumartin, Marie-Thérèse Senger, Marie-Claude Charpentier, Norbert Stock, Gabriel Tona. Quatre membres élus sont de la paroisse Saint Benoît et cinq membres élus sont issus de l’ancien conseil de gestion de Saint Jean Bosco : le nouveau conseil de fabrique reflète donc bien notre communauté de paroisses. Pour des raisons de commodité et de partage de charge de travail, chaque paroisse pourra continuer à gérer au quotidien la comptabilité qui lui est propre. A côté des 9 conseillers élus, il y a 2 membres de droit : le curé Pius Katumpwe et le maire représenté par l’adjoint de quartier Serge Oehler.


Le Conseil remercie l’équipe sortante et en particulier Laetitia Bindang, ex trésorière ,pour son dévouement et son professionnalisme.


Janvier est traditionnellement le mois du comptable. Il inscrit les charges et les produits de l’exercice écoulé et détermine le résultat. Voici le résultat pour notre paroisse :


CHARGES                                                PRODUITS


Energies (eau gaz, électricité)2 888,-    Dons et quêtes Hebdo.                3 724,-

Fournitures (produits d’entretien)   2 701,-   Appels à dons           5 670,-

Loyers (logement du curé)5 401,-    Mise à disposition locaux           2 000,-

Entretien (chauffage, toiture, etc .  1 973,-    Indemnités logement reçues       5 055,-

Assurances         1 475,-     Subventions d’exploitation        2 000,-

Amortissements         9 619,-    Intérêts  reçus                                 294,-

                                                                       Quote-part Subv. Investiss.   4 048,-

        ______                 _____

TOTAL                 24 057,-         22 791,-

    Résultat (Déficit)           1 266,-

    Total                  24 057,-


Quelques explications  :


Les CHARGES  sont de 3 natures  différentes :


  1. -Les charges nées et réglées au cours de l’année Exemple : loyer, Electricité, Assurances. Il suffit de vérifier que toutes les factures correspondantes à ces charges soient bien  enregistrées.

  2. -Les charges nées au cours de l’exercice mais pas encore enregistrées, car facture correspondante non parvenue.  Il faut faire l’inventaire exhaustif de ces postes et  les évaluer pour les enregistrer Exemple : consommation de fuel pour le chauffage

  3. -Les charges calculées. C’est particulièrement le cas des amortissements  Exemple type : gros travaux ou acquisitions dont le montant est ré)parti sur plusieurs années . Chez nous, il s’agit de l’amortissement des travaux de 2015 et 2016


Les PRODUITS


- Quêtes et dons hebdomadaires

- Appels à dons : c’est le total de vos  dons  sous enveloppe recueillis 2 fois dans l’année et destinés principalment aux grosses dépenses

- Indemnités de logement reçues : pour les paroisses strasbourgeoises ne disposant pas de presbytère la Ville et l’Evêché versent une participation aux frais de loyers

- Subventions : Elles sont de 2 nature différentes :

«  subventions d’exploitation reçues : elles compensent certains frais engagé pour des actions particulières. Elles peuvent être versées par l’Etat, les Collectivités locales ou d’autres organismes

« subventions d’investissement : elles viennent aider au financement de grands travaux ou d’investissement. Elles suivent le même régime que les amortissements


Le RESULTAT


C’est la différence entre les charges et les produits. Si les charges sont plus élevées que les produits, il s’agit d’un déficit.  C’est le cas pour  notre paroisse pour l’année 2016  Le résultat est reportable d’une année sur  l’autre . Comme cette année  il y a déficit, la paroisse s’est donc appauvrie. Il faut espérer que l’année 2017  sera meilleure.

Article de Freddy Fintz

Saint Jean Bosco a fait ses comptes !

Article d’Alexis MAUBAN

Saint Benoît fait ses comptes !

comptes 2016 :


DEBIT : CHARGESCharges de l’annéePrévisions année 2017

     Achats articles de culte et fournitures  s / Total6 913,256 850,00

     Services extérieurs  s / Total6 777,456 940,00

     Autres services extérieurs  s / Total8 439,098 675,00

    Contribution au Fond pastoral  s / Total   461,27      470,00


TOTAL DES CHARGES        22 591,06       22 935,00

TOTAL GENERAL725,23        23 316,29       22 935,00



CREDIT : PRODUITSProduits de l’annéePrévisions année 2017


     Recettes ordinaires   s / Total11 165,8810 730,00

     Produits accessoires   s / Total  9 827,40    9 000,00

     Produits financiers  s / Total     597,50         500,00

     Recettes exceptionnelles  s / Total  1 725,51            1 800,00


TOTAL DES PRODUITS23 316,2922 030,00

TOTAL GENERAL          23 316,29      22 030,00



    Le Conseil de Fabrique de notre communauté de paroisses Saint Benoît et Saint Jean Bosco a approuvé les comptes à l’unanimité. Merci aux paroissiens et donateurs pour leur générosité et leur confiance. Dès cette année il faut penser à d’importants travaux d’entretien de notre église Saint Benoît. Nous devons faire appel à la générosité de chacun pour que vive notre église.

ARTICLE du Jean-Marie ESCH

SIGNATURE D’UNE CONVENTION ENTRE LE CONSEIL DE FABRIQUE SAINT BENOIT - SAINT JEAN BOSCO ET L’ASSOCIATION SOLIDARITE CULTURELLE

Le samedi 1er juillet 2017 à 10h, une trentaine de personnes se retrouvent dans une travée de l’église Saint Jean Bosco pour assister à la signature d’une convention portant sur la mise à disposition d’une partie des locaux de notre église à l’Association « Solidarité culturelle ». Un plan précise l’espace disponible pour les prières du vendredi, du mois de Ramadam et du jour du sacrifice. Un montant an- nuel de redevance et de charges est fixé. La convention est valable un an et reconductible.

Jean-Marie Esch, rappelle que la veille à la même heure il parlait à l’évêché « Des joies et peines d’un président de conseil de fabrique », mais qu’aujourd’hui c’est avec une grande joie qu’il accueille les invités. Lors d’une soirée d’iftar (repas de rupture de jeûne) la semaine dernière il était assis à côté d’un aumônier militaire. Militaire cela évoque l’emploi de la force armée, de la violence... Dans notre église nous avons des fonts baptismaux ramenés de Constantine à la fin de la guerre d’Algérie. Mais cet aumônier portait également un insigne orné d’un croissant et d’un rameau d’olivier, l’insigne de notre archevêque, ancien évêque aux armées est orné d’une croix et d’un rameau d’olivier. C’est ce symbole de paix et de fraternité que nous voulons concrétiser maintenant en signant cette convention.

Monsieur le chanoine Didier Muntzinger, vicaire épiscopal, salue l’assemblée au nom de notre nouvel archevêque Monseigneur Ravel et insiste sur la liberté de conscience, chère à l’Eglise catholique depuis le concile Vatican II. Une laïcité positive doit permettre à tous les croyants de célébrer leur culte librement et dignement. Faisant référence à Abraham, père des croyants, accueillant l’étranger, il se réjouit que la paroisse Saint Jean Bosco ouvre elle aussi ses portes depuis plus de 30 ans aux croyants musulmans et que cette pratique soit « non pas gravée dans le marbre », mais mise par écrit ce qui lui confère une dimension officielle et symboliquement forte.

Monsieur Abdel El Fani, président de l’Association « Solidarité culturelle » retrace l’histoire de son association, son insertion dans la vie du quartier, son rôle éducatif auprès des enfants par l’aide aux devoirs scolaires et auprès des jeunes. Il évoque notamment l’animation de la soirée de la Saint Sylvestre qui permet d’éviter de nombreux incidents. Il est satisfait de pouvoir prier dans des locaux dé- cents et que cela soit enfin reconnu.

Monsieur Serge Oehler, adjoint au maire et membre de droit de notre conseil de fabrique est un enfant du quartier du Hohberg où il a vu se construire l’église Saint Jean Bosco. Il rappelle qu’avant la construction d’un centre socio culturel, seuls les locaux de l’église servaient de salles de réunions, de bals, de banquets. Le quartier restant à taille humaine, l’église était un point de rencontre d’habitants de nationalités et de cultures diverses.

Monsieur Olivier BITZ, adjoint au maire, chargé des cultes, indique que le maire de Strasbourg et le conseil municipal tiennent à ce que chaque famille spirituelle : chrétienne, juive, musulmane, bouddhiste aient un lieu de culte approprié.La ville ne se substitue pas aux diverses communautés, mais les accompagne et les encourage moralement et financièrement. Il trouve que la convention que nous signons aujourd’hui est un exemple qui pourrait servir de modèle, vu le contexte délicat que connaît la France menacée par des attentats terroristes. Après ces interventions chaleureusement applaudies, le président du conseil de fabrique, le président de l’association culturelle et le curé desservant, le père Pius, signent solennellement la convention.

Pourclôturercettecérémoniehistoriquel’assembléepartageunmomentdeconvivialitéautourd’une tasse de thé et de délicieux gâteaux préparés avec soins et offerts par l’Association Solidarité culturelle.