MOSAÏQUES

célébration

 

Avent

2014

Novembre 2014 avec Caritas - Secours Catholique d’Alsace. (lire...)


Message de Noël 2013 (lire...)

Voici venu le joyeux temps de l’Avent.


Au cœur de l’hiver, quand la nuit semble défier et vaincre le jour, les rues et les places se parent de lumières multicolores. Les fêtes de fin d’année sont proches.

Pendant les 4 semaines de l’Avent qui précèdent Noël, l’Eglise appelle ses fidèles à veiller activement en gardant leurs lampes allumées, et à se tenir prêts à accueillir Jésus, la vraie Lumière du monde. Dans ce temps d’espérance et d’attente fervente, les croyants sont invités à prendre un nouveau départ et à accomplir une réelle conversion des cœurs

2015


Nous entrons dans l’Avent dans un contexte de violence terroriste en France et partout dans le monde.  Nous sommes encore sous le choc des attentats de Charlie hebdo le 7 janvier 2015, au Bataclan, au stade de France  le 13 novembre, à Saint Denis le 18 novembre… en Iraq, en Syrie… à Bamako… Dans cette nuit de cauchemar, de violence absurde, nous attendons et préparons un heureux événement, une naissance, l’avènement du prince de la paix : Noël !


« le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière » (Is 9,1)


Nous ne nous laisserons pas fasciner par le mal et les visions d’enfer car nous sommes déjà tournés vers la lumière qui vient, vers l’amour de Dieu. La paix de Dieu n’est pas seulement l’arrêt de la guerre. Elle est aussi bien-être, santé, épanouissement et bonheur… La paix est un don de Dieu. La formule plusieurs fois répétée par le prêtre pendant la messe « la paix soit avec vous » est donc plus qu’une simple formule de politesse. Par cette « salutation », il nous souhaite le « salut » qui signifie la victoire sur la haine destructrice, la victoire sur la mort et la présence de Dieu avec nous.


Nous prenons sur nous un peu de la peine et du deuil des victimes. Nous sommes attentifs à la souffrance des autres Nous ressentons un élan de solidarité qui nous pousse à agir dans ces situations désespérées… en cela nous faisons déjà l’expérience de la miséricorde. A l’occasion du 50e anniversaire de la fin du concile Vatican II, le pape François a annoncé une année sainte extraordinaire à partir du 8 décembre 2015 jusqu’au 20 novembre 2016, le « jubilé de la Miséricorde ». Ce jubilé reprend une très ancienne tradition juive. Une année tous les cinquante ans on remettait les dettes, on rendait justice aux faibles.


Le mot miséricorde vient du latin miserere : avoir pitié et de cor : coeur. Dieu est miséricordieux et attend que nous fassions de même en réconfortant les affligés, en étant patients dans l’adversité, en pardonnant les offenses en priant pour les vivants et les morts. L’esprit du concile Vatican II et le jubilé nous invitent donc à devenir humaniste, à nous engager malgré tout dans le monde de notre temps pour le transformer et préparer la venue d’une aube nouvelle.

« la paix soit avec vous ! »


Philippe Niederlender

Avent

2016